Accueil Présentation Lieux 900 photos Cartes - Gravures Thèmes Personnages


 

Les villes à travers les documents anciens

 

Édimbourg (Edinburg), capitale de l'Écosse vers 1840

 

Edimbourg - reproduction © Norbert Pousseur
Edimbourg, gravure extraite de la Géographie universelle de Malte-Brun 1840

 

Rubriques extraites du Dictionnaire de Géographie universelle ancienne et moderne d'Ennery et Hirt, édition 1839

EDIMBOURG ou Mid-Lothian, comté d’Ecosse, borné par les comtés de Haddington, de Berwick, de Roxburgh, de Selkirk, de Peebles et de Linlithgow, par le Frith-of-Forth et la rivière Almond. Superficie 18 lieues carrées géographiques, avec 160,000 habitants. Son sol est mal arrosé et peu fertile ; toutefois l’agriculture a été beaucoup améliorée dans les derniers temps, surtout au Nord-Ouest ; l’éducation du bétail est également dans un état florissant ; les habitants des bords du Frith s’adonnent à la pêche et à l’exploitation d’abondantes mines de houille. On exporte de la laine, des peaux de cuir, du papier, du verre, de l’eau-de-vie, du savon et de la houille.

EDIMBOURG ou EdInburgh, Alata Castra, Edinum, capitale du royaume d’Ecosse, est situé dans le comté de Mid-Lothian ou d’Edimbourg, non loin du golfe de Forth, et bâtie sur trois collines qui se dirigent de l’Ouest vers l’Est et sont séparées entre elles par des vallées assez profondes, à 160 lieues Nord-Nord-Ouest de Londres et à 255 lieues Nord-Nord-Ouest de Paris. La vieille ville se trouve au milieu ; au Sud de celle-ci se trouve St.-Leonardshill, au Nord la ville nouvelle (New-Town), habitée presque exclusivement par la population riche de la capitale. Les rues de la vieille ville sont généralement étroites, tortueuses et sales ; deux seulement de ces rues sont larges et régulières ; l’une va du Nord au Sud, l'autre de l’Ouest à l’Est Pour obvier aux inconvénients d’un sol très-inégal, on a jeté deux ponts magnifiques, sur lesquels on traverse les vallées profondes qui se trouvent entre les trois collines ; ces ponts s’appellent le pont du Nord et le pont du Sud ; le premier est d’une hauteur très considérable et a 1100 pieds de longueur ; le second croise dans l’air une rue située dans la vallée.
La vieille ville renferme plusieurs édifices remarquables ; à l’Est de ce quartier est située l’ancienne résidence des rois d’Ecosse, Holyrood-House, grand bâtiment carré flanqué de tours ; on y montre encore les appartements de Marie Stuart, son lit et la petite salle à manger où fut tué, en sa présence, son favori Rizzio. Pendant la révolution française, Holyrood a servi d’asile au comte d’Artois (Charles X) et à ses fils ; ils l’ont habité de nouveau de 1830 à 1832. Les environs du palais, ornés de belles plantations, offrent un refuge aux débiteurs insolvables que les lois y protègent contre leurs créanciers. Immédiatement derrière Holyrood s’élève la colline Arthursseat, où l’on jouit d’une vue magnifique sur la ville. Du côté opposé de la vieille ville est situé, sur un rocher de 400 pieds de haut, le vieux château, Edinburgh-Castle, où demeuraient les rois d’Ecosse et où l’on conserve encore les joyaux, la couronne, le sceptre et le glaive. L’église cathédrale de St.-Gilles et l’ancien palais du parlement, occupé aujourd’hui par différents tribunaux, n’offrent rien de remarquable. Le nouveau bâtiment de l’université, achevé en 1827, est très vaste et très beau. Au Nord de la vieille ville et dans la plaine s’étendent les rues longues et régulières de la nouvelle ville ; on y trouve des maisons superbes, de nombreuses églises, dont plusieurs ont été bâties récemment en style gothique, et une foule d’édifices remarquables, dont les principaux sont : l’église de St.-George et le Register-Office, où sont renfermées les archives du royaume. Sur une des places de ce quartier se trouve une colonne de 136 pieds, surmontée de la statue de lord Melville. Un pont magnifique ; Regents-bridge, garni de maisons, a été construit de 1815 à 1819, pour lier la rue des Princes à la colline Calton-Hill, au haut de laquelle se trouve un observatoire, fondé en 1818. Une colonne, érigée en l’honneur de Nelson, se trouve dans le voisinage, et, entre ces deux monuments, on construit, sur le plan du Parthénon d’Athènes, une église destinée à devenir un panthéon écossais.

Edimbourg, renommé pour le développement qu’y a pris la vie intellectuelle et pour l’activité de ses presses, est très riche en établissements scientifiques : le plus considérable est l’université fondée, en 1580, par Jacques VI et agrandie depuis. Elle a toujours tenu un rang distingué par le nombre des cours et le talent des professeurs ; la faculté de médecine est la plus remarquable. Edimbourg est la seule université dans la Grande-Bretagne où les étudiants (aujourd’hui au nombre de 2000) soient dispensés de porter le costume prescrit. Le collège d’Edimbourg a aussi de la réputation. Parmi les sociétés savantes, nous nommerons comme les plus célèbres : la société royale d’Edimbourg, la société des antiquaires et la société Wernerienne d’histoire naturelle ; plusieurs sociétés qui s’occupent d’économie rurale ont fait un grand bien à l’Ecosse ; L’industrie d’Edimbourg est considérable : on y fabrique principalement du savon, du verre, du papier, des aiguilles, des boutons, du cuir, etc. ; il y existe 200 distilleries d’eau-de-vie où l’on prépare avec de l’orge le whisky si aimé des montagnards. Le commerce considérable de la ville a son siège principal dans la ville de Leith, qu’on peut regarder maintenant comme un faubourg d’Edimbourg ; ce commerce est encore facilité par l’ancien canal qui joint Edimbourg à Falkirk d’abord, et à Glasgow par le canal de Forth et Clyde ; 140,000 habitants.

Pour voir les détails du chargement de l'embarcation avec son cheval,
devant le phare érigé sur le rocher de Black-Rock,
utilisez la fonction zoom

 

 

Pour d'autres vues du même ouvrage allez sur sa page de présentation

 

 

 

 

 

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Qualité Liens e-mail