Accueil Présentation Lieux 900 photos Cartes - Gravures Thèmes Personnages


 

Les villes à travers les documents anciens

Page de garde de l'Album du Dauphiné - 1835 - reproduction © Norbert Pousseur

Pontaix dans la Drôme, vers 1830

 

Pontaix vers 1830 par Alexandre Debelle - reproduction © Norbert Pousseur
Pontaix vers 1830, gravure d'Alexandre Debelle in Album du Dauphiné (1835)
voir ci-dessous la même gravure, zoomableCette photo peut être transférée, sur demande, en haute définition

 

Texte extrait de l'Album du Dauphiné (1835)

Pontaix : À une lieue de Saillans la gorge de la Drôme se resserre, les roches dressent leurs crêtes dépouillées de végétation, et étonnent les regards par les accidents tourmentés de leur formation géologique.
Au fond de cette gorge et sur le dernier plan de la perspective, s’élève un monticule que couronnent les ruines et le donjon démantelé d’un vieux château. La silhouette accidentée de ces ruines se détache nettement sur l’azur du ciel, dont la transparence est rendue plus limpide par le contraste des tons âpres des montagnes qui se dessinent à l’horizon.
Au pied du château, et sur les flancs du monticule, sont groupées en amphithéâtre de pauvres habitations, construites sur une pente si roide que le seuil des maisons supérieures semble reposer sur le comble de celles qui sont assises sur une zone inférieure. C’est là le petit village de Pontaix, si obscur que les annales écrites et les traditions orales de la contrée n’ont pas daigné nous conserver la plus légère bribe de légende sur son origine.

Il ne faut pas rechercher le berceau de ce village au-delà du XIIIe siècle, époque à laquelle on voit son nom mentionné dans les chartes des évêques de Die, et il s’est formé sans doute, comme tant d’autres bourgs du moyen-âge, de l’agglomération des loges et des cabanes que des vassaux construisaient autour du manoir féodal. Pendant les longues querelles des sires de Poitiers, comtes de Valentinois, et des évêques de Die, les habitants de Pontaix, suivant la chance des armes des deux rivaux, tombaient alternativement dans leur domaine et subissaient toutes les détresses que, dans un temps de violence et d’arbitraire, le seigneur suzerain imposait durement à ses pauvres vassaux. C’était là d’ailleurs la triste condition de tous les villages d’alentour, et ce n’est pas sans quelque pitié que l’on voit dans les vieux actes de l’histoire du pays les tyrans de la contrée trafiquer entre eux des populations entières, comme d’une marchandise de bas aloi.

Les environs de Pontaix ont été, en 1575, le théâtre de l’un des nombreux et sanglants épisodes des guerres civiles du Dauphiné. Le chef des protestants de la province, Dupuy-Montbrun, que sa bravoure et ses exploits rendirent si redoutable pendant les orages politiques du XVIe siècle, venait de contraindre de Gordes, lieutenant de roi, de se réfugier à Die, après l’avoir battu. De Gordes attendait, pour réparer l’échec qu’il avait essuyé, des forces militaires qui lui étaient fournies par le Languedoc et le Bas-Dauphiné, et que Montbrun résolut d’attaquer dans les gorges de Saillans ; mais emporté par la fougue de son caractère, et repoussant les sages avis de Lesdiguières, qui lui conseillait de ne pas se dessaisir des défilés, il déboucha dans la plaine et perdit l’avantage de sa position. Après un rude combat il fut fait prisonnier, et plus tard le parlement de Grenoble l’envoya à l’échafaud. Lesdiguières rallia les soldats de Monthrun et se retrancha dans le château de Pontaix, où vinrent le joindre les principaux capitaines protestants. Ils y délibérèrent sur le choix d’un chef, et les voix, partagées d’abord, se réunirent enfin sur Lesdiguières, qui, malgré sa jeunesse, avait, par l’habileté de sa conduite, conquis une grande influence sur ses frères d’armes.


Dans l'édition de 1839 du Nouveau dictionnaire géographique de la France et de ses colonies,
de Briand-de-Verze, est indiqué que Pontaix :
Comporte 490 habitants, et que les dates des foires sont le 19 avril et 22 septembre.

 

Voir aussi, sur ce site, le département de la Dröme en 1883

Voir l'article de Wikipedia sur Pontaix





Zoom par molette de souris ou via les commandes

 

 

Haut de page

Les textes ont été transcrits et les gravures corrigées des défauts d'impression et de vieillissement.
Tout le contenu de la page est donc sous Copyright

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Qualité Liens e-mail