Accueil Présentation Lieux 900 photos Cartes - Gravures Thèmes Personnages


 

Les villes à travers les documents anciens

Page de garde de La Bretagne de JJ Potel - reproduction © Norbert Pousseur

L'église Saint Léonard de Fougères

 

Façade latérale de l'église St Léonard de Fougères - reproduction © Norbert Pousseur
L'église (murs à droite) St Léonard de Fougères vers 1840, gravure de Jérôme Jean Potel

 

Texte et gravure
extraits de l'ouvrage "La Bretagne de Jérôme Jean Potel - édition 1844

« L'Église de Saint-Léonard, à Fougères, est de style ogival, architecture flamboyante. Elle paraît avoir été bâtie d’un seul jet, et présente une régularité parfaite, bien qu’elle ait été bâtie à différents intervalles, de 1406 à 1440, à la place d’une autre petite église qui existait depuis le XIe siècle, et dont quelques pans des murs du chœur actuel faisaient partie.

» C’est une basilique à trois nefs et cinq larges travées, soutenues par des piliers à huit pans, et éclairées par onze fenêtres ogivales et une rosace. De beaux contreforts, avec leurs gargouilles à têtes grimaçantes, régnent dans son pourtour extérieur. La façade nord est chargée de la plus riche ornementation ; quelques contreforts ont leurs niches, type du XVe siècle ; tous portent sur face des pinacles simulés, et, à leurs sommets, des pinacles réels, chargés de festons. L’archivolte, ainsi que la corniche qui soutient une galerie extérieure, sont bordés de sculptures. Enfin, la galerie elle-même, courant sur le tout, dans toute cette façade et dans celle du côté ouest, donne à cette partie de l’édifice un air imposant et majestueux.
La porte du côté nord, terminée en arc-Tudor, s’abritait jadis sous un dais dont, hélas ! on ne voit plus que quelques débris. Ce n’est pas, grâce au ciel, notre siècle qui est coupable de ce vandalisme, non plus que de la destruction d’un arc de triomphe en granit qui se voyait et devait être si gracieux dans la nef de ce même côté. Les verrières coloriées ont aussi disparu : elles étaient une merveille.

» La Tour, bâtie en 1635, partie en pierres et partie en charpente, se présente à l’entrée de la principale rue de la ville comme un géant dominateur, et est du plus bel effet. Elle a 41 mètres d’élévation. Il règne au sommet de la partie en pierres, une belle galerie aussi en pierres, et dessous, aux quatre angles, quatre canons engagés reposent sur autant d’écussons aux armes de Fougères.

» L'Eglise et la Tour sont en pierres de taille, et s’élèvent sur un plateau, qui est le point le plus élevé de la ville, d’où le coup d’œil est ravissant et fait l’étonnement de tous les étrangers.

» Depuis cent ans, on parle d’ajouter deux travées à l’Église, pour l’agrandir : puisse bientôt ce projet être mis à exécution. »

Ab. T.
Cet article est extrait de la 7e livraison du Nouveau Dictionnaire de Bretagne que publie M. Molliex, libraire à Rennes, et auquel on souscrit à notre librairie.

Autre article sur Fougères du même ouvrage

Pour voir les détails de ces églises de Fougères,
utilisez la fonction zoom

 

 

Pour d'autres vues du même ouvrage allez sur sa page de présentation

 

 

 

 

 

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

 

Plan de site Recherches Qualité Liens e-mail