Accueil Présentation Lieux 900 photos Cartes - Gravures Thèmes Personnages


 

Les villes à travers les documents anciens

Page de garde de La Bretagne de JJ Potel - reproduction © Norbert Pousseur

Josselin et son église, dans le Morbihan, vers 1840

 

Ville de Josselin - reproduction © Norbert Pousseur
Josselin et son église , gravure vers 1840 de Jérôme Jean Potel

 

Texte et gravure
extraits de l'ouvrage "La Bretagne de Jérôme Jean Potel - édition 1844

La petite ville de Josselin est située au N.-E. du département du Morbihan ; elle est bâtie sur le versant d’une colline que baigne la rivière d’Oust ; elle fut fondée, en 1008, par Guéthénoc, vicomte de Porhoët, de Rohan et de Guéméné, qui mourut peu de temps après. On y trouve peu d’antiquités dignes de fixer l’attention du voyageur ; la ville n’est pas régulière, les rues en sont étroites, quelques-unes très montantes, ce qui les rend impraticables pendant la pluie. On y trouve beaucoup de maisons de bois et peu d’édifices modernes.

Le château de Josselin, l’une des forteresses les plus célèbres de l’ancienne Bretagne, est bâti sur la rive gauche de l’Oust, au pied de la ville, sur un rocher taillé à pic, du côté de la rivière. Nous en donnons un dessin dans notre collection.

L’église principale, dédiée à Notre-Dame-du-Roncier, fut construite ou plutôt réparée en 1400 : car tout porte à croire que sa première fondation date du XIe siècle ; on voit encore sur ses murs les armes du duc de Rohan. Le chœur de cette église renfermait autrefois le tombeau de Clisson et de Marguerite de Rohan, son épouse ; mais ce précieux monument fut brisé pendant la Révolution. La Restauration en a recueilli les débris, que M. le comte de ChazelIes, préfet du Morbihan, a fait placer dans un des bas-côtés de l’église ; ils ont été incrustés dans le mur et recouverts d’une plaque de marbre blanc, sur laquelle on lit une inscription fournie par M. de Chazelles. Nous avons vu à Rennes, dans l’atelier d’un sculpteur, la tête de la statue du tombeau de Josselin; elle était de marbre et remarquable à la fois, malgré les mutilations, par son expression et le talent avec lequel elle avait été sculptée.
L'on voit dans l’église de Josselin une chaire à prêcher, toute en fer et d’un travail intéressant, ouvrage peu ancien d’un serrurier de la ville.

C'est dans cette église que se trouvait, avant la Révolution, la statue de Notre-Dame-du-Roncier, dont nous rapportons la légende :

« Vers 808, longtemps avant la fondation de Josselin, un laboureur, cultivant la terre au lieu même où l’on a bâti l’église de Notre-Dame, et coupant des ronces avec un faucillon, que l’on voyait suspendu à la voûte de l’autel, y déterra l’image consacrée. »

Une ancienne brochure de 1666, dont parle Ogée, mentionne le culte particulier dont cette image était l’objet; il y est dit « que la dévotion à Notre-Dame-du-Roncier est un signe de prédestination éternelle. C’est la pensée de plusieurs Docteurs que Dieu a son livre et Notre-Dame le sien. Celui de Dieu contient deux chapitres, dont l’un est justice et l’autre miséricorde ; mais celui de Marie est pure miséricorde : il n’y a que les élus qui sont marqués dedans.»

Apres avoir énuméré; les riches offrandes que les grands de l’époque avaient faites à Notre- Dame-du-Roncier, et qui étaient renfermées dans le trésor de l’église, l’auteur parle de l'ordre admirable de la procession solennelle qui se faisait à Josselin le mardi de la Pentecôte. Nous croyons devoir relater ici ce document :

« Marchaient d’abord six compagnies de bourgeois et habitants de la ville et des faubourgs, commandés par un gentilhomme, puis une compagnie de deux à trois cents Léonais, demeurant à Josselin pour apprendre le français et faire le commerce. Ils étaient vêtus de bleu, bonnet sur la tête, galant sur l’oreille avec leur chupanne et leurs grandes chausses à la suisse, l’épée au côté et la hallebarde en main, commandés par un bourgeois.
» Entre les compagnies de Josselinois et celle de ces Bas-Bretons, un homme coiffé, vêtu et armé à la turque, rendait ses hommages à celle qui, suivant l’expression de l’auteur, est aussi bien la Dame de l’empire ottoman que de l’empire chrétien.
» Venait ensuite une troupe de vierges innocentes, dont plusieurs choisies parmi les pensionnaires des Ursulines. D’autres filles représentaient les trois Maries ; une autre, la princesse Ursule, couverte d’un manteau royal à franges d’argent, accompagnée de deux petits anges faisant l’office de pages, et suivie de ses onze mille filles d’honneur. Celle qui la représentait, dit le chroniqueur, en conduisait, à la vérité, beaucoup moins.
» Le clergé régulier et séculier, le corps de justice, une bande nombreuse de pèlerins de Saint-Jacques, relevaient encore l’éclat de cette procession, qui s’avançait majestueusement au concert des tambours, des trompettes, des violons, des bombardes, des musettes du Poitou, et recevait en chemin plusieurs salves de mousqueterie. Quatre prêtres, revêtus d’aubes et de dalmatiques, portaient l’image de Notre-Dame sur un brancard richement orné. Elle était accompagnée de quatre filles parées, qui tenaient des cierges blancs à la main. Il y avait des assistants des neuf évêchés de Bretagne, et même des extra-provinciaires. Comme une grande partie des cinquante-deux paroisses du comté de Porhoët accourait avec empressement à cette grave et joyeuse solennité, l’on y comptait trente à quarante bannières, outre plusieurs membres des diverses confréries, portant des torches vertes, jaunes et rouges, chacune de dix-huit pieds de hauteur et du poids de cent livres.»

Josselin n’a d’autres promenades dans l’intérieur de ses murs, qu’une petite place sur une plate forme qui domine la ville ; elle est plantée de jeunes arbres, et l’on y jouit d’un horizon fort étendu.

En complément, lire, du même ouvrage, l'article sur le château de Josselin

Pour voir les détails de l'église de Josselin et d'une de ses rues principales,
utilisez la fonction zoom

 

 

Pour d'autres vues du même ouvrage allez sur sa page de présentation

 

 

 

 

 

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

 

Plan de site Recherches Qualité Liens e-mail