Accueil Présentation Lieux 900 photos Cartes - Gravures Thèmes Personnages


 

Les villes à travers les documents anciens

Page de garde de La Bretagne de JJ Potel - reproduction © Norbert Pousseur

Lamballe et autres lieux des Côtes du Nord vers 1840

 

Lamballe et son église - reproduction © Norbert Pousseur
L'église Notre-Dame à Lamballe vers 1840, gravure de Jérôme Jean Potel

 

Texte et gravure
extraits de l'ouvrage "La Bretagne de Jérôme Jean Potel - édition 1844

Lamballe, sur le Gouessan, chef-lieu de canton, est situé dans un bas-fond, à 24 kilomètres de Saint-Brieuc et à 63 kilomètres de Rennes. Cette ville fort ancienne, est considérée, par quelques auteurs, comme la capitale des Ambiliates dont parle César.
En 1084, un monastère y fut construit par Geoffroy, premier comte de Penthièvre, sur une montagne qu’on nommait la Vieille Lamballe ; car il paraît que la cité armoricaine avait été détruite au IXe siècle par les Normands. Lamballe devint le chef-lieu du comté de Penthièvre. On y éleva un château, à l’abri duquel, après la destruction de la vieille ville, se forma la ville nouvelle, qui fut bientôt entourée de murailles et devint une place forte. Elle fut souvent assiégée.
En 1591, le prince de Dombes attaqua la ville et le château de Lamballe. Ce siège devint célèbre par la mort du brave La Noue, surnommé Bras-de-Fer, qui y fut tué, en montant sur une échelle pour examiner ce qui se passait dans la place. La mort de ce héros répandit dans l’année une telle consternation, que les assiégeants se retirèrent immédiatement.
Dans le XVIe siècle, la ville fut souvent prise, reprise et pillée. En 1626, sous la minorité de Louis XIII, le seigneur de Penthièvre ayant pris parti contre Richelieu, ce ministre tout puissant fit détruire le château de Lamballe, et, dès lors, la ville ne fut plus exposée aux ravages de la guerre ; mais elle eut à souffrir des maladies contagieuses ainsi que des débordements de la rivière de Gouessan.

Lamballe est situé sur le penchant d’un coteau que domine l’église de Notre-Dame, et au-dessous duquel se trouvent les faubourgs traversés par la grande route de Paris et de Brest. C’est une petite ville, assez jolie, riche et industrieuse, qui s’embellit tous les jours. On y remarque une agréable promenade sur remplacement de l’ancien château.
Lamballe envoyait un député aux États de la province, le comté de Penthièvre avait été érigé en duché-pairie en 1569. Il y avait autrefois dans cette ville une bibliothèque.

le département renferme les ruines de deux villes anciennes : Corseul capitale des Curiosolites, qui existait à peu de distance de Dinan ; et Rhéginea, port romain, dont on voit des traces à Erqui, près de lamballe. Corseul était une ville importante où aboutissaient quatre voies romaines. De nombreux débris témoignent de son ancienne splendeur, notamment les ruines d’un temple octogone, que quelques auteurs ont cru être le Fanum Martis (Temple de Mars), dont il est question dans la Table Théodosienne. Outre des tombeaux renfermant des ossements d’une grande dimension, on y a découvert du verre à vitre, et, ce qui doit paraître plus curieux, une espèce de pipe en terre rouge, qui semblerait prouver, quoique les anciens Gaulois ne connussent pas le tabac, qu’ils avaient l’usage de fumer quelques plantes fortes, âcres et aromatiques.
Les antiquités d’Erqui se bornent à quelques murs ruinés, à des médailles effacées, et à une mosaïque assez bien conservée.

En 1808 et en 1824, la mer a laissé à découvert, sur la plage de Binic, non loin de Saint- Brieuc, les restes d’un ancien édifice de 26 mètres de long sur 13 de large. Dans ses murailles, que quelques savants du pays croient de construction antique, on a recueilli environ 200 médailles des empereurs Romains, et quelques monnaies espagnoles à l’effigie de Charles-Quint. C’est près de là, à Pordic, qu’existe le camp romain, vulgairement appelé Camp de César.

L’espace nous manquerait pour signaler les vieux châteaux féodaux, les nombreuses églises et les vieilles abbayes (presque toutes fondées par des saints bretons) qui couvrent le pays. Mais nous mentionnerons un monument célèbre, dont l’antiquité et la destination sont depuis longtemps l’objet des controverses des savants, le Temple de Lanleff, qui sert aujourd’hui de vestibule à l’église du lieu. C’est un édifice circulaire, à double enceinte concentrique, dont l’une est en partie détruite. L’architecture de ce temple est un mélange grossier d’ordre toscan et d’ordre gothique. Les écrivains bretons sont loin d’être d’accord sur cet édifice ; les uns y voient un temple armoricain, les autres une construction romaine consacrée au culte du Soleil; quelques-uns un ancien Hôpital pour les pèlerins revenant de la Terre-Sainte ; ceux-ci une église bâtie par les Templiers ; ceux-là un baptistère des chrétiens primitifs. Nous ne nous hasarderons pas à trancher la question, et nous l’abandonnons à la décision de juges plus éclairés.

Le département des Côtes-du-Nord a vu naître plusieurs hommes célèbres, dont nous n’avons pu faire mention dans la notice sur Saint-Brieuc, ce sont: le maréchal de Beaumanoir, vainqueur au Combat des Trente, l’illustre Duguesclin, Mahé de la Bourdonnais qui conquit Madras sur les Anglais et qui administra si habilement Bourbon et l’Ile-de-France, le contre-amiral Le Bozec, le capitaine de vaisseau Bourdé, le colonel Revel, le général Gautier; l'historien Le Brigant, les savants Yves Audrein, Habasquc; François Douaren, habile jurisconsulte du XVIe siècle; le docteur Lavergne, Le Gonidec, littérateur distingué, auteur d’une grammaire bretonne et d’un dictionnaire breton-français ; le vertueux La Garaye, le modeste Micaud-de-la-Vieuville, dont la vie fut pleine de bonnes œuvres, Boisgélin, académicien et cardinal, etc.

Pour voir les détails de l'église de Lamballe et de ses environs,
utilisez la fonction zoom

 

 

Pour d'autres vues du même ouvrage allez sur sa page de présentation

 

 

 

 

 

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

 

Plan de site Recherches Qualité Liens e-mail