Accueil Présentation Lieux 900 photos Cartes - Gravures Thèmes Personnages


Quelques vues d'Arlon - Belgique


Arlon dressée vers le ciel  - Belgique - © Norbert Pousseur        Arlon le long des rues - Belgique - © Norbert Pousseur

Petits mélanges à Arlon  - Belgique - © Norbert Pousseur

J'ai eu le plaisir, en 2012 d'être sélectionné pour exposer une série de photos sur les Poupées à l'encan à Arlon,
qui organise chaque année un gand festival de la photo : Les rencontres photographiques d'Art'lon

J'ai profité du WE d'exposition pour visiter un peu la ville et la photographier, d'où ces quelques pages. .Ces vues d'Arlon
ne prétendent absolument pas à l'exhaustivité, mais correspondent plutôt à une sélection subjective (oh combien !).

Travaillant dernièrement sur des gravures de costumes,
j'ai eu à traiter un couple des personnages historiques qui ont été au 13ème siècle, seigneurs de cette ville :
Henri III marquis d'Arlon et son épouse, Marguerite de Bar.
Ils portent tous deux, sur leurs vêtements, les armes de la ville : un lion rouge debout à la queue dressée.
Un clic sur leur image ouvrira la page qui leur est consacrée.

En parcourant les photos présentées en ces pages, vous trouverez d'autres présentations de ce couple,
ainsi que pour le festival photos.

Henri III comte à Arlon - dessiné par Léopold Massard - reproduction © Norbert Pousseur      Marguerite de Bar, comtesse à Arlon  - dessinée par Léopold Massard - reproduction © Norbert Pousseur
Henri III, comte de Luxembourg                    Marguerite de Bar, dame du Ligny

 


In Dictionnaire Moreri de 1725

ARLON, Arlaunum, ville du Pays-Bas au comté de Chiny, et qui passe plus ordinairement pour être du duché de Luxembourg, avec titre de marquisat, depuis l’an 1103. Elle est sur une petite montagne, et était autrefois fortifiée ; mais depuis les fortifications ont été rasées. Elle avait été cédée à la France en 1681. avec son territoire par les Espagnols, à qui elle appartenait, et à qui on l’a rendue en 1698.

Elle est assez petite, et est située entre Luxembourg, dont elle est à quatre lieues, et de NeufChâteau, à six lieues de Montmédy, et à deux lieues des frontières du bas Barrois. Elle est la principale du pays aux environs, qu’on appelle le marquisat d’Arlon, qui divisé en quinze mairies, qui renferment 119  villages, est compris sous le comté de Chiny, et est entre la prévôté de Luxembourg, le territoire de Chiny et le bas Barrois.

Sigefroy, premier comte de Luxembourg, l’ayant acquis des comtes d’Ardennes, le donna à un de ses fils, appelé Henri, auquel succéda Conrard, fils de son frère Gilbert. Waléran et Foulques, petit-fils de Conrard, n’ayant point laissé de postérité, Adèle leur sœur porta ce marquisat en dot à la maison de Limbourg, d’où il sortit par la mort de Waléran II  qui en 1214  avait épousé Ermesinde comtesse de Luxembourg, à condition que le marquisat d’Arlon serait réuni au Luxembourg. La condition fut exécutée malgré les archevêques de Trêves, qui prétendaient que ce fût un fief de leur église.

On croit que le nom de cette ville vient de ce que du temps du Paganisme, il y avait un temple avec un autel que les Tréviriens avaient consacré à la lune Ara lunæ, d’où est venu par corruption Arlun ou Arlon. Antonin l’appelle Orolaunum, et d’autres Arlunum.
* Guichardin, Description  du Pays-Bas. Valère André et Metel. Bourgon, Géographie historique.
Audifret, Géographie, tome 2.

 

 

 


Voir aussi :

 

 

Haut de page

Le contenu de cette page est disponible pour toute utilisation personnelle et/ou dans le cadre d'enseignement
droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Qualité Liens e-mail