Accueil Présentation Lieux 900 photos Cartes - Gravures Thèmes Personnages


 

Les villes à travers les documents anciens

Page de garde de L'Univers de Jules Janin - reproduction © Norbert Pousseur

Dieppe vers 1840

 

Dieppe depuis la mer - reproduction © Norbert Pousseur
Le rivage de Dieppe dominé par son château, gravure de Benhard Metzeroth vers 1840

 

Texte et gravure
extraits de l'ouvrage "L'Univers - collection des vues les plus pittoresques du globe" de Jules Janin - édition ~1840

Dieppe au temps de sa fortune était un des plus chers caprices de madame la duchesse de Berry, à ses beaux jours de puissance et de caprices. Dieppe était d’abord une ville assez triste, bâtie sur une belle plage de la mer. Madame la duchesse de Berry a fondé les bains de Dieppe en même temps qu’elle a fondé le Gymnase; sa bienveillante protection a encouragé en même temps M. Scribe et ce petit coin de mer.

Mais il est arrivé à Dieppe ce qui arrive à toutes les fondations royales, ce qui est arrivé, en grand, au château de Versailles, par exemple. Quand la toute-puissante main qui avait créé Versailles se retira glacée par la mort, adieu toutes ses merveilles ! L’histoire des bains de Dieppe est en petit l’histoire du Versailles de Louis XlV. Cette plage, bâtie tout exprès pour la duchesse et pour sa brillante cour, elle appartient à cette heure à tous les bourgeois maladifs de Paris ou de Londres ; cette vaste salle de bal disposée pour une princesse du sang royal, où elle venait danser comme une simple mortelle, et qui n’était pas assez grande pour contenir la foule jeune et brillante que la femme et la princesse traînait après elle, cette même salle est à peine à demi remplie, par quelques moribonds silencieux. Plus de fête, plus de joie, plus de promenades en mer, plus de brillants carrousels, plus d’écho qui répète les folles paroles, plus rien de cette jeunesse dorée qui se promenait sur le rivage. Autrefois cette riche galerie, qui tombe sous le vent de l’adversité, était ouverte à tous les baigneurs gratuitement, et elle faisait fortune; aujourd’hui on paie pour y entrer, et la galerie est ruinée. Mais je n’ai pas besoin de m’arrêter à vous décrire cette mesquine désolation : ne vous êtes-vous pas plus d’une fois promenés dans les allées silencieuses du Petit-Trianon ?

A proprement dire, Dieppe ce n’est pas une ville, c’est une immense hôtellerie. Dans cette hôtellerie c’est une règle générale, pour quiconque possède une table, un fauteuil, un lit passable, une chambre honnête, de céder au premier venu son lit, son fauteuil, sa chambre, pourvu que ce premier venu ait un peu d’argent. Quand la maison est pleine, le propriétaire de cette maison s’éclipse on ne sait où ; divinité présente, il est vrai, mais invisible, qui voit tout et qu’on ne voit pas, qui comprend l’anglais pour le moins aussi bien que le français, et qui ne parle ni l’une ni l’autre langue. Seulement lorsque le froid a chassé le dernier Anglais de cette ville à l’encan, les heureux propriétaires de ces maisons vénales se hasardent à rentrer dans leur lit, dans leur chambre et dans leur fauteuil, jusqu’à la belle saison prochaine.

Mais si la ville en dedans est maussade, en revanche les environs de la ville sont admirables. Quel beau paysage ! quelles vallées profondes ! quel doux ciel bleu et serein ! A Arangeville, le manoir d’Ango le marchand ! les ruines du château d’Arques, où le brave Crillon n’était pas ! Et comme on oublie, porté sur cette douce rivière, la mer turbulente et revêche ! Et comme on oublie, en marchant dans ces frais petits sentiers chargés de fleurs, parmi les hautes herbes de la Normandie, l’ennui de cette ville sans écho, sans souvenirs !




Pour voir les détails de la navigation devant Dieppe,
utilisez la fonction zoom

 

 

Voir aussi sur ce site

 

Pour d'autres villes décrites dans le même ouvrage allez sur sa page de présentation

 

 

 

 

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Qualité Liens e-mail