Accueil Présentation Collections Utilisation   Liens e-mail

La Colline de Fourvières - promenades dans Lyon

Statue de Louis XIV à cheval - Lyon - © Norbert Pousseur
Façades en bord de Saône  - Lyon - © Norbert Pousseur
Nettoyage des quais - Lyon - © Norbert Pousseur
La Colline de Fourvières - Lyon - © Norbert Pousseur
Façade 1900 en coin de rues - Lyon - © Norbert Pousseur
Coin de rue du vieux Lyon - Lyon - © Norbert Pousseur
Coq sur le pont de l'Université - Lyon - © Norbert Pousseur
Façades en bord de Saône - Lyon- © Norbert Pousseur
Enfants remontant une rue - Lyon - © Norbert Pousseur
La Colline de Fourvières - Lyon- © Norbert Pousseur

                                                              Photographie Norbert Pousseur
Lyon  - 2003 - Num 6mpx - 10db_0183


Retour collectionss       Vers la photographie orécédente       Vers la présentation de Lyon       
vers photographie suivante        Vers la page suivante


Bref historique sur Fourvières

Article extrait de la revue "La Mosaïque" de 1873

FOURVIÈRES
Lyon, 2 juin 1873.

était-ce Forum vetus ou Forum Veneris que, jadis, se nommait Fourvières? Aux érudits le soin de décider!
— Ils y ont mis le temps, sans grand succès.
En 840, notre forum subit un premier éboulement. Fut-il complet? J'en doute, en examinant la première de nos trois gravures, ce fac-similé d'une eau-forte charmante Pour son croquis, Israël Silvestre dut se poster à l'emplacement de notre montée Saint-Barthélemy.


Les arcades sembleraient indiquer les ruines mêmes du palais de Trajan dont les fondations durent en partie servir à l'érection de Notre-Dame de Fourvières, bien que, dans sa description de la place Bellecour, qui date de 1612, le voyageur allemand Jodocus Sincerus leur donne une autre destination : « En face de la place, s'élève, dit-il, la colline de Fourvières et tu vois se dérouler sous tes yeux les maisons, les vignes, les jardins; ici de larges prés, là, des habitations isolées; ici encore des arceaux destinés à soutenir des terres entamées. Apelle lui-même ne pourrait peindre un tableau plus varié. » Si nous comparons cette première gravure à la seconde qui a cent cinquante ans de plus, nous retrouvons, sur le second plan, le même clocher, œuvre du douzième siècle, et une partie des toits attenants

Avec,la seconde gravure, il est plus facile de s'y reconnaître, et je me souviens fort bien en avoir vu la plus grande partie. Le tout fut en effet conservé jusqu'à la fin.

Fourvières au 17ème siècle - reproduction de la revue  Mosaïque par  Norbert Pousseur
FOURVIERES IL Y A DEUX CENT CINQUANTE ANS.
(Fac-similé d'une gravure d'Israël du dix-septième siècle.)

Fourvières en 1780 - reproduction de la revue  Mosaïque par  Norbert Pousseur
FOURVIERES IL Y A CENT ANS. — Vue prise, la nuit, du couvent des Antiquailles.
(Fac-similé d'une ancienne gravure)

Fourvières en 1880 - reproduction de la revue  Mosaïque par  Norbert Pousseur
Lyon. — la nouvelle église de Notre-Dame de Fourvières

 


 

A l'occasion de brefs séjours de travail ou de conférence,
j'ai pu dégager quelques après-midi ou soirées à parcourir la ville de Lyon.
En voici quelques reflets.

Présentation synthétique et
Textes et gravure sur Lyon en 1663 et 1833

Et pour prolonger votre connaissance de cette ville quelques sites ...

 

Haut de page